Un GRAND MERCI

La cérémonie d'hommage à Jacqueline Teyssier s'est tenue samedi 25 avril à 10h30 à la salle Courbet de la mairie de Besançon, 2 rue Mégevand. 

Le programme a été le suivant :


Accueil
Mme Danielle DARD, Première Adjointe de la Ville de Besançon
M. Michel TEYSSIER, fils de Madame Jacqueline TEYSSIER
Présentation de la cérémonie par M. Hugues CHAPELLE, Maître de cérémonie
Allocutions
  • Associations et amis de Madame Jacqueline TEYSSIER, en libre expression
  • M. Jacques KRIEGER, Maire de Roche-Lez-Beaupré, ville de résidence de M. TEYSSIER
  • Mme Danielle DARD, Première Adjointe de la Ville de Besançon
  • M. Ludovic FAGAUT, Vice-président du Département du Doubs
  • Mme Marie-Guite DUFAY, Présidente de la Région Franche-Comté
  • M. Jean-François CHANET, Recteur de l'académie de Besançon et Chancelier des Universités
Chant : Le chant des partisans par le chœur des Enfants de L'Espoir
Remise de la sculpture de DORO à Madame Jacqueline TEYSSIER
  • Dévoilement et remise de la sculpture « La main de l’Espoir » à Madame TEYSSIER par ses fils
  • Présentation de la sculpture par DORO (Rémy Mouillet), son créateur
  • Citation et remerciement des donateurs par M. Gérard TEYSSIER et M. Hugues CHAPELLE
  • Minute de silence en hommage aux victimes de la déportation (anticipation de la journée du souvenir des Victimes de la Déportation qui a lieu dimanche 26 mars)
  • Lecture d'un poème de Pierre TOURNEUX par M. Jacques TOURNEUX
Don de la sculpture au Musée de la Résistance et de la Déportation
  • Intervention de Mme Jacqueline TEYSSIER exprimant son intention de don
  • Remise de la médaille de la Ville de Besançon à Mme Jacqueline TEYSSIER par Mme Danielle DARD, Première Adjointe de la Ville de Besançon
Conclusion de l'hommage
  • Mme Isabelle EPAILLARD, Sous-préfète, Directrice de Cabinet du Préfet du Doubs
Chant : La Liberté de Verdi par le chœur des Enfants de L'Espoir
Moment de convivialité


Ce fut un temps magnifique de simplicité, de sincérité et de respectueuses attentions portées et transmises à Jacqueline TEYSSIER.

 
M. Jean-François CHANET, Recteur de l'académie de Besançon et Chancelier des Universités viens saluer et remercier Mme Teyssier


Son témoignage continu durant 25 années, après un temps de mutisme qu'il lui a fallu dépasser, a été souligné de nombreuses fois par celles et ceux qui ont pris la parole pour lui rendre hommage.

 
  • M. Jacques KRIEGER, Maire de Roche-Lez-Beaupré, ville de résidence de M. TEYSSIER
  • Mme Danielle DARD, Première Adjointe de la Ville de Besançon
  • M. Ludovic FAGAUT, Vice-président du Département du Doubs
  • Mme Marie-Guite DUFAY, Présidente de la Région Franche-Comté


La sculpture « La main de l’Espoir » à été remise à Jacqueline TEYSSIER par ses deux fils.


  
Puis ce fut la remise de la médaille de la Ville de Besançon par Mme Danielle DARD, Première Adjointe de la Ville de Besançon 











Après son allocution, Mme Isabelle EPAILLARD, Sous-préfète, Directrice de Cabinet du Préfet du Doubs, est venue saluer Mme TEYSSIER à titre personnel et de la part de M. Le Préfet 



 
L'hommage terminé, après l'interprétation de "La Liberté" de Verdi par le chœur des "Enfants de l'Espoir", plusieurs jeunes sont venus vers elle pour lui poser des questions auxquelles elle a répondu pendant près d'une demi-heure.




Pour voir toutes les photos de cet hommage, cliquer ici


Jacqueline TEYSSIER reçoit la Grande Médaille de la Ville de Paris, échelon Vermeil

A l'occasion du 70ème anniversaire de la libération des camps de concentration et d'extermination,  Madame Anne HIDALGO, Maire de Paris, a remis à Jacqueline TEYSSIER, ancienne déportée d'Auschwitz et de Bergen Belsen, la Grande Médaille de la Ville de Paris, échelon Vermeil.

L’ONU a retenu cette date du 27 janvier, date de la découverte du camp d’Auschwitz par l’Armée soviétique, pour instituer une journée du souvenir dans les établissements scolaires des États membres. L’année 2015 a marqué les soixante-dix ans de la libération des camps nazis.







Un homme s'est arrêté...

c'était en 2013, un matin de juin.


Un homme, les cheveux grisonnants s'est arrêté devant la boutique de Rémy, un joaillier de la rue Bersot à Besançon. Il venait de voir à travers la vitrine une sculpture qui l'interpellait.

Il entra et engagea la conversation avec Rémy pour savoir qui était l'auteur de cette sculpture si peu ordinaire et qui lui évoquait le passé douloureux de sa mère.

Je m'appelle Michel Teyssier dit-il, je suis réalisateur de films et cette sculpture aux contours déchiquetés et aux formes sombres me parle beaucoup de ce qu'a vécu ma maman. Elle a 91 ans et depuis 25ans elle donne son témoignage de déportée dans les collèges et les lycées. Pour cette occasion j'aimerais lui offrir cette sculpture et qu'un hommage lui soit rendu.

Rémy et Michel se sont revus plusieurs fois. Un jour, sur les conseils de Rémy, Michel a voulu me rencontrer. Il faut dire que j'accompagne Rémy depuis 2012 pour qu'il se fasse connaitre par des expositions de ses œuvres, la presse spécialisée, des rencontres avec d'autres artistes... Je suis à la retraite depuis avril 2014 et je lui consacre un peu de mon temps.

Michel m'a redit sa volonté d'acquérir une œuvre et surtout l'hommage qu'il tenait à rendre à sa maman, très connue dans l'académie de Besançon et de la municipalité pour son action et son témoignage au sujet des camps d'extermination. Il m'a demandé de l'assister dans ses démarches pour réaliser cet hommage.

C'est ainsi qu'à commencé l'histoire de ma rencontre improbable avec une vieille dame de 91 ans étonnamment joyeuse, pleine de vie, rencontre pleine de surprises que vous allez découvrir dans ce blog.

Hugues Chapelle